En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

presse 2015-2016

presse 2015-2016

Par admin lycee-champblanc, publié le mercredi 30 septembre 2015 20:59 - Mis à jour le vendredi 25 mars 2016 16:59

Courrier de l'Ouest du jeudi 24/03/2016

 

Ouest France dimanche 20 mars 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ouest France- le 1er mars 2016

Ces lycéens conjuguent aussi le verbe imaginer.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les élèves des classes littéraires à Champ Blanc peuvent suivre, depuis 2007, l'option enseignement des arts plastiques. Un vernissage révèle cet esprit créatif.

Le rendez-vous

Hugo et Rimbaud d'un côté. Picasso et Miro de l'autre. Entre littérature et peinture, philosophie et calligraphie, les enseignements sont rarement rassemblés. Pourtant, au lycée privé Champ Blanc du Longeron, les ponts ont été jetés. Depuis 2007 exactement, on y aborde les rives de la création.

Aujourd'hui, 180 élèves suivent cette option facultative de deux heures hebdomadaires, ouverte aux classes de première et terminale littéraires. Et une trentaine a même choisi les arts plastiques en tant que spécialité. Soit une pratique étendue à sept heures par semaine.

« Culture humaniste »

Ces lycéens à l'âme d'artiste sont encadrés par Thierry Froger, leur professeur, et Camille Marot qui partage son temps avec le collège de Torfou. La semaine dernière, tous deux étaient fiers de leurs disciples, à l'occasion d'un vernissage au lycée. « Nous n'avons pas pu exposer toutes les oeuvres dans notre salle d'exposition, regrette pourtant Thierry. Avec Camille, nous avons dû faire un choix pour proposer au regard un éventail varié du travail réalisé par les lycéens. »

L'exposition révèle des propositions variées, où chacun exprime sa sensibilité. De l'abstrait ou du figuratif, des petits et grands formats, des couleurs chaudes ou plus discrètes, du recyclage de matériaux et d'objets, tout est bon pour s'exprimer. Une façon, pour ces lycéens plus habitués du verbe, d'aborder d'autres langages.

« Le vernissage de l'exposition reste un temps fort, souligne Daniel Chevalier, directeur de l'établissement. C'est aussi le rayonnement d'un lycée situé en milieu rural. Le seul à proposer cette discipline artistique dans le secteur de Cholet. »

Parmi les jeunes créatifs, Melissa a commencé le dessin au collège du Bretonnais, à Cholet. Axelle vient de La Tessoualle, Capucine du May-sur-Èvre. D'autres, comme Constance, vise une réorientation pour un projet professionnel dans le domaine artistique.

« La spécialité arts plastiques renforce la dynamique d'enseignement en série littéraire, et favorise l'émergence d'une culture générale et humaniste, complète Thierry Froger. Elle offre la possibilité d'approfondir les techniques en dessin, peinture, sculpture, architecture, photo argentique, vidéo, etc. »

Aller plus loin

L'histoire de l'art n'est pas oubliée, pour connaître les grands courants et figures majeures qui ont jalonné la création depuis l'Antiquité. Un bagage bien utile pour ceux qui, chaque année, s'orientent avec succès vers des études aux Beaux-arts, à l'université ou autres écoles supérieures.

Notons, pour les futurs bacheliers, que l'option facultative présentée à l'examen vaut coefficient deux, et que la spécialité arts plastiques est à coefficient six. C'est du sérieux !

Enfin, si Hugo avait une belle écriture, il savait aussi très bien dessiner !

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

À Champ-Blanc, une autre idée de la Pologne...

OUEST FRANCE  05/02/2016 

Dans le cadre de la démarche d'ouverture sur le monde du lycée Champ-Blanc, dix-huit élèves de première sont allés en Pologne, fin janvier. Ce voyage s'inscrivait dans le cadre d'un échange avec un lycée de la ville de Bialystok, à l'est, non loin de la frontière biélorusse.

Depuis 2013, des liens se sont créés et resserrés entre les deux établissements, grâce aux deux professeurs polonaises qui enseignent le français dans leur lycée, Ewa Tyburczy et Halina Czyzewska.

Sur place, les élèves ont découvert une autre nourriture, une autre culture, un autre système scolaire. Ils ont aussi apprécié les paysages enneigés et le froid - il faisait entre - 5 et - 10° dans la journée - et testé le ski de fond.

« On ne pensait pas que ce pays était si développé. Ils ont des nouvelles technologies plus avancées qu'en France, commentent les jeunes voyageurs. À Varsovie, il y a beaucoup d'immeubles en reconstruction, avec un certain design, et de très grands centres commerciaux. Et c'est très propre ! »

Les correspondants polonais sont attendus au Longeron en mai prochain

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les étudiants aident les lycéens à s'orienter

Le Longeron - | Publié le 25/01/2016

Jeanne (à gauche) s'informe, avec sa maman, auprès de Solène et Léa. | 

 

 

 

 

 

Les lycéens de Champblanc ont découvert un peu plus le monde étudiant. Samedi, l'équipe éducative du lycée avait en effet organisé un forum post-bac avec d'anciens élèves, devenus étudiants.

« Cela a demandé beaucoup de travail depuis la rentrée : consulter la liste des anciens élèves, faire état de la formation qu'ils ont entreprise, leur exposer le projet... » explique Pierre Breton, professeur de philosophie et coordinateur de l'événement.

S'informer sur les filières auprès d'étudiants confrontés tous les jours à leur motivation, aux difficultés est une formule qui, visiblement, parle aux adolescents.

Ce forum a rassemblé un nombre important de filières reparties en sept pôles. Les élèves de 1re et de terminale ont ainsi pu confronter leurs choix, leurs informations avec des expériences vécues.

« Ils sont plus près de nous. Ils sont conscients que, pour l'avoir vécu il n'y a pas si longtemps, nous partageons leurs doutes, leurs inquiétudes », souligne Lucas, étudiant à Sainte-Marie, à Cholet.

Les étudiants ont apprécié la matinée. « C'est un plaisir de retrouver l'ambiance, les profs du lycée, mais aussi d'échanger avec eux sur notre avenir, le bien-fondé de la filière que nous avons choisie », confient Solène et Léa, qui ont obtenu leur bac il y a trois et deux ans. Elles représentent la filière assistante manager avec, en perspective, les ressources humaines.

Pierre est venu parler des formations Familles rurales. « C'est le moyen de donner quelques outils aux jeunes, qui prennent ainsi conscience de difficultés qu'ils peuvent rencontrer », dit-il.

Cholet -  Dix plaidoyers pour la planète

Courrier de l'Ouest du 24/01/16

"La préservation de la planète est-elle l'urgence de votre génération ?» Voilà une question épineuse, à laquelle dix lycéens volontaires ont accepté de répondre.

 

Élèves de terminale ou de première dans les lycées de l'Hyrôme (Chemillé), Europe (Cholet) et Champ blanc (Le Longeron), ils participaient ainsi au défi lancé par le Rotary club de Cholet, dans le cadre de son Concours jeunesse et communication.

 

Aurore Festoc est allée jusqu'à réaliser un sondage auprès de ses camarades du lycée Europe pour forger son argumentation. Son travail méticuleux, « et brillamment construit » a remporté l'adhésion du jury, qui lui a remis le premier prix ce samedi matin.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L'ancien élève retourne à son lycée faire un reportage

Le Longeron - le 12/12/2015- Ouest France

Clément (à droite) interview les membres du bureau de l'association sportive, en compagnie d'Olivier Bossard, professeur d'EPS (à gauche). 

 

Clément Lebas, reporter à Sun radio, est venu échanger avec la nouvelle génération de sportifs de Champ-Blanc, un lycée cher à son coeur.

Mardi soir, le lycée Champ-Blanc, plus précisément son association sportive, était fier de retrouver un de ses anciens élèves. Clément Lebas, reporter à Sun radio (radio nantaise), était aussi heureux de retrouver un lycée où il a passé son baccalauréat, avant d'intégrer l'école de commerce de Cholet.

Il a retracé une partie de son parcours qui l'a fait découvrir le journalisme sportif. « Un concours de circonstance m'a permis de faire quelques commentaires sur un match de football du club de Nantes pour le compte d'Activ Nantes Supports, une association qui est née sur les réseaux sociaux. Elle a été constituée en 2012 par quelques supporters souhaitant apporter quelque chose de nouveau pour défendre le club, ses supporters et le football populaire,explique le jeune homme. Aujourd'hui, je couvre certains événements sportifs pour Sun radio. »

Bien que fan inconditionnel de football, Clément a souhaité parler de ses expériences lycéennes et notamment de l'association sportive qu'il a représentée en Ugsel national de badminton.

Deux lycéennes médaillées

En venant faire un reportage sur l'association sportive du lycée Champ-Blanc, Clément a voulu mettre en avant les excellents résultats de son ancien lycée. Il cite pour exemple l'année 2013 avec les cinq disciplines (volley-ball, basket-ball, badminton, tennis de table) représentées au plus haut niveau dans le championnat de France, sans oublier les neuf sélections aux jeux de la Fisec (Fédération internationale du sport de l'enseignement catholique) depuis 2010.

« J'ai découvert que Champ-Blanc était en UGSEL (Fédération sportive éducative de l'enseignement catholique) le meilleur lycée sportif de l'Hexagone. L'année 2014 n'a pas dérogé à la règle avec les équipes de basket et de volley-ball qui se sont retrouvées en finale nationale, précise-t-il. Sans oublier la qualification aux Jeux internationaux de la Fisec de Claire Picherit, médaille d'or en basket-ball, et de Laure Chupin, médaille de bronze en volley-ball. »

« L'association sportive est aussi un lieu de rencontre, et un lieu de pratiques sportives diversifiées, encadrées ou non », souligne Olivier Bossard, professeur d'éducation physique. En témoignent la formation à l'arbitrage, les activités escalade, canoë-kayak, musculation, etc. Selon leur choix, 25 % des lycéens sont inscrits sur les 522 élèves de l'établissement.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Bon départ des lycéennes en basket régional

Le Longeron - le 28/11/2015

  • L'équipe longeronnaise super-motivée, entourée de Mélanie, professeur d'EPS à gauche, et de Christelle, coach, à droite. | 

 

 

Mercredi après-midi, les basketteuses du lycée Champ-Blanc, placées sous la responsabilité de Mélanie Grosjean, professeur d'éducation physique et sportive, étaient opposées dans le cadre du championnat régional Ugsel (Fédération sportive éducative

de l'enseignement catholique) à leur homologue de Sainte-Marie de Cholet, après une première victoire contre la Joliverie de Nantes. « L'équipe locale a une ou deux exceptions est la même que celle présentée l'année dernière. Elle a disputé la finale nationale 2015. Tous les espoirs sont permis », commente confiante Christelle Lucas qui coache le collectif.

La rencontre a vu la victoire des Longeronnaises sur le score de 69-41.

Un résultat justifié par la motivation démontrée des filles qui ne sont pas interne mais qui n'hésitent pas à reprendre le mercredi après-midi le chemin du lycée. La Roche-sur-Yon, Chantonnay, Gorges, Machecoul et Rezé sont les prochaines adversaires.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le mercredi, un moment privilégié pour les internes

Le Longeron - le 21/11/2015

  • La barbe à papa préparée par Michelle et Nézia... Une kermesse menée dans la pure tradition ! | 

 

 

 

L'internat du lycée Champ-Blanc est un lieu de vie au carrefour de multiples découvertes et une structure appréciée par l'équipe éducative. « C'est l'apprentissage de la vie en collectivité, une expérience unique dans un cadre favorisant l'ouverture aux autres. »

Situé au sein de l'établissement, l'internat offre un service spécifique aux familles qui recherchent pour leurs enfants un environnement favorable au travail personnel, en dehors du temps scolaire. Tous les mercredis après-midi, le lycée offre aux 73 internes, garçons et filles, un moment de détente et de partage. Par exemple, les internes ont organisé mercredi dernier, dans la plus pure tradition, un après-midi kermesse.

Pratique du sport pour le plaisir ou en compétition, lire un livre au CDI, participer à des ateliers ou profiter du parc paysager entre amis... Les possibilités offertes sont nombreuses.

Pour compléter la démarche, un programme hebdomadaire est proposé et contrôlé par Carine, la responsable, qui contribue à l'ambiance bon enfant de la structure (télévision, animations, cuisine, jeux divers). Des sorties sont également organisées, telles qu'à la patinoire, au théâtre, au bowling, etc.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Écologie et religion s'invitent à Champblanc

Le Longeron - le 12/11/2015

Soeur dominicaine Marie-Laure Dénès | 

 

 

 

« La pastorale du lycée Champblanc propose aux lycéens des temps de rencontre et de réflexion sur des sujets de société », explique Christelle Lucas, animatrice. Mardi après-midi, à la salle des loisirs, était invitée Marie-Laure Dénès, sœur dominicaine au service des évêques et formatrice, venue spécialement de Paris. L'objectif était de débattre avec les élèves de terminale sur L'Encyclique du pape François, qui évoque la protection de la nature, plus que jamais d'actualité dans la perspective de la 21e conférence sur le climat (COP 21) à Paris. Un ouvrage sur la préservation de la terre et de la vie. « C'est la première fois qu'un pape consacre une encyclique aux questions environnementales, reconnaissant par là que le sujet écologique est un enjeu majeur pour l'humanité », explique sœur Marie-Laure Dénès. L'intervenante a encouragé les adolescents à s'investir, à s'engager et à partager les initiatives pour un avenir plus serein.

-------------------------------------------------------------------

Ouest France - mercredi 30/09/2015

Les lycéens font le bilan santé de la Sèvre nantaise

Un des groupes d'études en pleine observation avec Éric.

La maison de la Nature du comité animation enfance de Cholet (CAE) est basée sur le site des accueils de loisirs de l'étang des Noues, à Cholet. Elle intervient ponctuellement en milieu scolaire.

« Nos animations se déroulent sur la demi-journée ou sur la journée. Elles sont adaptées du cycle 1 à 3, collège et lycée, explique Éric Van Kalmtaout, directeur du CAE. Nous définissons avec les enseignants les animations nature selon les projets scolaires, sur le milieu forestier, aquatique, etc. »

Pendant trois demi-journées, à la demande des professeurs de science et vie de la terre, Éric est venu sur le site des Quatre-Moulines pour encadrer cinq classes de seconde, soit 175 élèves du lycée Champ-Blanc. L'objectif était de donner l'information, et les clés qui permettent de faire un bilan sur l'état de santé des rivières. « L'étude se fait en fonction de la présence ou non de certaines espèces, comme de larve de demoiselle, de perle, ou encore de libellule sensibles a la pollution », indique Eric. Des informations qui ont permis aux lycéens de faire un bilan IBGN (indice biotique général) de la Sèvre nantaise.

Le résultat, une note jugée peu élevée de 11/20 qui a fait l'objet d'interrogations de la part des élèves. « Ce n'est pas significatif, le test doit se faire sur la durée », a rassuré Éric. Un bilan qui sera, tout au long de l'année, analysé et étudié avec les professeurs.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Ouest France - mardi 29/09/2015

L'art est un lien entre les générations

Vendredi soir, Thierry Froger, professeur d'arts plastiques, Daniel Chevalier, directeur du lycée Champ-Blanc, ont voulu mettre en évidence le rayonnement qui dépasse le cadre du lycée dans le domaine de l'art. « Il y a un avant et heureusement un après », commentent-ils. Il en est pour preuve les sept anciens élèves de terminales littéraires spécialités arts (2013-2014), présents vendredi, pour exposer un choix de leurs travaux réalisés hier et aujourd'hui. Un vernissage qui a été l'occasion, pour les uns et les autres, d'exprimer leurs sentiments, et d'évoquer leur passion avec les lycéens qui s'engagent sur la même voie.

Pour exemple, Mélissa a parlé de sa formation en artisanat ; Maxime en photo à Montaigu ; Martin en deuxième année à l'école des Beaux-Arts à Nantes, etc.

A noter que l'établissement propose une option facultative de 2 h, et un enseignement de spécialité arts plastique pour les littéraires de 5 h par semaine, avec un coefficient 6 au baccalauréat.

L'exposition est visible jusqu'au 16 octobre.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Courrier de l'Ouest - dimanche 27/09/2015

 

Les lycéens de Champ Blanc étudient le milieu aquatique

article Courrier de l'Ouest