En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

presse 2017-2018

presse 2017-2018

Par admin lycee-champblanc, publié le mardi 5 septembre 2017 18:59 - Mis à jour le mardi 5 juin 2018 17:51

OUEST FRANCE 04/06/2018

La pastorale se mobilise pour aider trois associations

Le projet pastoral, les élèves du lycée Champ-Blanc, au Longeron, le vivent au quotidien. Il propose des temps de rencontre, de réflexion sur des sujets de société, de culture religieuse... mais aussi des moments de célébration.

Le dernier événement en date a concerné, lundi, une action caritative. Elle est venue renforcer la démarche d'ouverture souhaitée par Christelle Lucas, l'animatrice.

Quelque 529 repas bol de riz ont été servis aux jeunes et aux adultes. Récompensant l'effort consenti, 1 800 € ont été collectés. Une somme répartie entre trois associations.

En premier lieu, l'AFMF, l'Association française de la maladie de Franconi ; ensuite l'association Alfred-Diban, qui « assiste les soeurs de Sainte-Marie dans leurs actions éducatives en Afrique » ; et, enfin, les Chiens guides d'aveugles de l'Ouest.Cette structure « éduque gratuitement des chiens, avant de les confier aux personnes aveugles ou malvoyantes pour faciliter leurs activités quotidiennes ».

Ouest France - dimanche 27 mai 2018

Le Longeron. Ces lycéens ont déjà la fibre d’entrepreneurs

Les lycéens de seconde 6, à Champ-Blanc, ont voulu partager leur succès avec leurs enseignantes et leurs parrains. | Ouest-France

 

 

Les élèves de Champ-Blanc, lauréats au salon de la mini-entreprise, à Angers, iront à la Cité des sciences au parc de la Villette, à Paris, pour le championnat national.

Organisé par l’association Entreprendre pour apprendre (EPA) en Pays de la Loire, le Salon régional des mini-entrepreneurs s’est tenu jeudi 17 mai, à Angers. 1 850 jeunes des cinq départements ligériens, représentant 96 mini-entreprises, étaient en lice.

Les élèves de seconde 6 du lycée Champ-Blanc, au Longeron, y ont présenté Timenko. Cette mini-entreprise a pour ambition de fabriquer une boîte collier ou porte-clés, pour les vacanciers ou les festivaliers. Un produit qu’ils ont baptisé Actin’box.

Cette création, conduite par 24 lycéens, est aujourd’hui reconnue et récompensée. « Toute la journée, un jury en position d’investisseur éventuel, composé à parité de personnalités de l’Éducation nationale et de l’entreprise, a visité les stands, expliquent Marie-Pierre Guillot, Marie-Dominique Collineau et Marie-Anne Majorel, les professeures de Champ-Blanc à l’origine du projet. Chaque équipe a été évaluée sur la tenue de son stand, l’argumentation commerciale et la présentation du produit. »

Objectif Belgrade !

Pour Mathis et Emma, PDG et directrice de Timenko, « le temps fort était incontestablement la présentation de l’entreprise en anglais ». Après une délibération approfondie, des prix par catégorie (collège, lycée, post-bac, Initiative-emploi) ont été décernés.

Dans la catégorie lycée, ce sont donc les élèves longeronnais qui sont montés sur la plus haute marche du podium. Mardi, à Champ-Blanc, les lauréats ont souhaité partager ce succès avec leurs parrains Régis de Montclos et Carole Maugin, directeur commercial et directrice technique de l’entreprise Mulliez-Flory. « Des professionnels qui ont été en capacité de donner des conseils, d’aider techniquement », soulignent les enseignantes.

La prochaine étape sera de défendre Actin’box au championnat national EPA, mardi 29 et mercredi 30 mai, à Paris, à la Cité des sciences au parc de la Villette. Puis, pourquoi pas une place pour le championnat européen à Belgrade, en Serbie ? L’appétit vient en mangeant, dit-on.

« Ce salon constitue un moment privilégié de rencontres et d’échanges entre les mini-entrepreneurs, enseignants et formateurs, marraines et parrains d’entreprises, partenaires et acteurs économiques », concluent les organisateurs.

-----------------------------------------------------------------------------------------

Courrier de l'Ouest _ vendredi 25 mai 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

OUEST FRANCE 24/02/2018

La petite entreprise des lycéens va bon train

Des élèves de seconde du lycée Champ-Blanc ont, depuis septembre, travaillé pour créer leur entreprise. Timenko, gérée par ces derniers, voit aujourd'hui le jour.

L'initiative

Dès septembre, les professeurs de mercatique et de gestion Marie Pierre Guillot, Marie-Dominique Colineau et Marie-Anne Majorel, du lycée Champ-Blanc de Sèvremoine, ont souhaité faire découvrir le monde de l'entreprise à leurs élèves de seconde générale. Pour cela, ils ont lancé aux lycéens le défi de créer une entreprise, avec l'association Entreprendre pour apprendre (EPA).

Six mois se sont écoulés, de doutes et d'incertitudes, pour les élèves. Un temps nécessaire pour définir les fonctions et les responsabilités de chacun des 21 volontaires. Mais aussi pour faire appel aux parrainages de Régis de Montclos, directeur commercial, et de Carole Maugin, directrice technique de l'entreprise Mulliez Flory du Longeron - qui conçoit et fabrique des vêtements professionnels - et de Claude Renaudeau, référent de l'association EPA.

« La Mini entreprise EPA est un programme de création d'entreprise qui s'adresse aux élèves inscrits au lycée, ou au collège. L'action se déroule sur une année scolaire»,explique-t-il à l'auditoire.

La première assemblée générale de Timenko, gérée par la classe de seconde 6, est venue récompenser tous les intervenants de cette aventure.

Timenko, comme sur des roulettes

Mathis le PDG a présenté l'entreprise qui a pour slogan « Let's act together » (agissons ensemble). « C'est une activité de production de boîtes recyclées, Actin'box est son nom. » Avec Emma, directrice adjointe, ils commentent : « Pour faire avancer le projet Timenko, il a fallu se mettre d'accord, choisir le produit, faire une étude de probabilité. » Pas si simple. « Mais aussi contacter les professionnels en capacité d'adhérer, de conseiller, d'aider techniquement... »

Jeudi, les responsables des différents secteurs, conception, communication, promotion et marketing, ont tour à tour présenté leurs actions. L'actin'box peut avoir plusieurs fonctions : un collier range-tout pour festival, un destressant, une boîte à graines ou à jetons... Le produit sera vendu 0,80 € et 20 % de la vente sera reversée à l'associationEly go rit.

Enfin, les enseignants, suffisamment satisfaits pour reconduire l'expérience l'année prochaine concluent : « C'est apprendre à travailler autrement, stimuler et valoriser les qualités personnelles. » Une démarche encouragée par Daniel Chevalier, le directeur de l'établissement, qui voit dans « ce projet peu coutumier pour des lycéens d'enseignement général, une occasion de s'ouvrir concrètement au monde du travail ».

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

OUEST FRANCE 21/02/2018

Tennis de table : doublé au championnat départemental

 

 

 

Les pongistes cadets du lycée Champ-Blanc sont champions départementaux. | 

 

 

« C'est avec une semaine de retard, dû à la neige, que le championnat par équipe de tennis de table a eu lieu, le mercredi 14 février. Et c'est donc à partir de ce jour que Champ-Blanc remet en jeu son titre de champion de France cadets par équipe, commente Antoine Cherbonnier, leur professeur de sport. Le moins que l'on puisse dire, c'est que nos deux équipes engagées dans la compétition ont bien tenu leur rang, face à La Pommeraye. »

Après un début de compétition tranquille, les deux équipes du lycée du Longeron se retrouvèrent donc logiquement en finale. Place désormais à l'étape suivante, la compétition régionale. Avant, peut-être, un nouveau rendez-vous national.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

OUEST FRANCE 19/02/2018

Ces lycéens exposent leurs oeuvres d'art

Lucas, qui présente son oeuvre, souhaite intégrer les Beaux-Arts.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les jeunes ont du talent ! Mardi soir, des lycéens de Champ-Blanc ont présenté leurs créations lors d'un vernissage. « Une expérience concrète et valorisante pour les élèves »,commente Daniel Chevalier, le directeur de l'établissement.

Les oeuvres sont celles des lycéens ayant suivi l'option facultative d'arts plastiques ouverte à tous les élèves de la seconde à la terminale, ou l'enseignement de spécialité d'arts plastiques qui concerne les élèves de premières et de terminales littéraires avec, au programme, 2 h de culture artistique et 3 h de pratique par semaine.

« C'est un volume horaire qui permet d'approfondir les techniques de création, tout en les mettant en relation avec l'histoire de l'art », précise Thierry Froger, le professeur. Cet enseignement permet aux élèves d'expérimenter un ensemble de pratiques artistiques dans le domaine du dessin, de la peinture, de la sculpture, de la photo, de la vidéo...

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

OUEST FRANCE 17/02/2018

L'artiste Julie Dossavi, la danse au lycée

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au lycée Champ-Blanc du Longeron, la professeure de danse Florence Brouillard a reçu la danseuse et comédienne de théâtre Julie Dossavi, pour une découverte initiation de trois heures avec les 26 élèves de l'option danse.

Julie Dossavi, Béninoise d'origine, se revendique femme artiste noire, moderne et urbaine. « Elle crée une danse contemporaine très personnelle, robuste, sensuelle et plastique, toute en variations de formes et de rythmes, détaille Florence Brouillard. Comédienne confirmée, elle compose des spectacles intimes autour de la condition féminine et de la notion de double culture. »

Sa venue au Longeron, lundi, est un prélude au spectacle La JuJu,qu'elle jouera jeudi soir au Jardin de verre, à Cholet,où elle se métamorphose à l'écoute des musiques d'Afrique de l'Ouest des années 1960 à 1980. Les lycéens ont eu la primeur de quelques extraits.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

OUEST FRANCE 12/02/2018 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les futurs lycéens en visite au Champ-Blanc

Samedi, le lycée Champ-Blanc a accueilli les futurs lycéens et leurs familles. Daniel Chevalier, directeur, a évoqué les nouveautés avec, entre autres, le projet éducatif.

« Une démarche qui place le lycéen au centre du projet éducatif en cours d'élaboration par l'équipe éducative avec, comme fil conducteur, donner aux élèves tous les atouts pour se projeter vers un futur porteur », affirme-t-il.

Par exemple, l'ouverture vers l'international. L'accueil de jeunes étrangers quelques mois en internat au lycée Champ-Blanc ou en demi-pension. La découverte d'une culture, en immersion, pour progresser dans la langue du pays, quelques semaines, ou mois, en lien avec les lycées partenaires européens.

Ou encore, des stages en Espagne de quelques semaines, en fin de seconde, de deux semaines en 1re STMG, qui viennent en complément des six échanges européens déjà en place.

OUEST FRANCE 3/02/2018

Des lycéens champions départementaux de futsal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les huit meilleures équipes du département étaient représentées, à Angers, pour la finale de futsal cadets UGSEL (Fédération sportive éducative enseignement catholique). « Les garçons du lycée Champ-Blanc ont gagné trois matchs avant d'être exemptés du quart de finale, explique Olivier Bossard, professeur d'éducation physique et sportive de l'établissement du Longeron. En demi-finale, la tâche fut plus compliquée. À la séance de tirs au but, Noé, le gardien d'un 1 m 95, sauva l'équipe d'un mauvais pas en sortant le tir décisif. »

En finale, ce fut encore serré contre le lycée du Sacré-Coeur d'Angers. « Noé, encore lui, a sorti un arrêt dont il a le secret, pour permettre à l'équipe de devenir championne départementale. »

Place désormais à la finale régionale, qui aura lieu mercredi 14 février.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

OUEST FRANCE 26 /01/2018

Le lycée Sainte-Marie, à Cholet, a accueilli le championnat scolaire de District de badminton par équipe. Le lycée Champ-Blanc du Longeron était bien représenté, puisque trois équipes étaient engagées en catégorie promotion. Celle de terminale a remporté son tournoi, et disputera le championnat départemental, mercredi 14 février, à Cholet.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Par ailleurs, une dotation de 150 € est venue récompenser l'établissement, pour le dynamisme de l'association sportive du mercredi. « En effet, ce sont les lycéens de Champ-Blanc qui ont participé au plus grand nombre de journées organisées par l'UGSEL (Union générale sportive de l'enseignement libre) en 2016-2017 », précisent Mélanie, Antoine et Olivier, les profs d'éducation physique et sportive.

OUEST FRANCE 18/01/2018

Les volleyeuses de Champ-Blanc en finale régionale

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sidonie, Alison, Gladys et Ilona, élèves au lycée Champ-Blanc du Longeron, ont gagné le droit de participer à la finale régionale de volley-ball de la Fédération sportive éducative de l'enseignement catholique. « Elles arrachent la dernière place qualificative, et rejoignent la finale qui aura lieu mercredi 24 janvier au Longeron ou à Rezé. L'autre équipe de Champ-Blanc ainsi que Cholet, Chantonnay, Mayenne, Rezé ou Château-Gontier sont également concernés », confie Olivier Bossard professeur de sport et coach des équipes de volley-ball.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

OUEST FRANCE 21/12/2017

Bangkok et Rome, invitées du lycée Champ-Blanc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'établissement accueille la Thaïlandaise Arin , et les Italiens Alessandro  et Eleonora . Ils viennent parfaire leur français, mais pas seulement...

L'histoire

Unne année scolaire pour Arin  et Alessandro , un trimestre pour Eleonora  de Rome. C'est le bail que la Thaïlandaise et les deux Italiens ont signé avec le lycée Champ-Blanc du Longeron. Ils ont été accueillis par l'équipe éducative et Muriel Bonneau, professeur d'espagnol et instigatrice du projet.

« Avec le concours d'un organisme qui propose aux lycéens et étudiants une large gamme de destinations linguistiques, et de la conseillère Martine Poher, nous sélectionnons les jeunes selon leur âge, goûts et motivation », explique Muriel Bonneau.

Chacun ses talents

Ainsi, Eleonora, Romaine de 18 ans, est une sportive de haut niveau en équitation, avec sa jument Esther. Elle est venue pour se perfectionner en français.Un choix qu'elle ne regrette visiblement pas : « Le cadre offert par le lycée est bien, il permet de travailler dans la sérénité. La série ES a été aussi sujette à découverte, il n'est pas impossible finalement que je me dirige vers l'économie à l'international. » Elle avoue vouloir aussi profiter des nombreux sentiers de randonnée.

Arin, 17 ans, vient de Bangkok. Au Longeron, elle suit depuis la rentrée les cours de première littéraire, à la découverte des arts, de la langue et de la culture française. Elle partage également ses talents de musicienne (violon et saxophone) avec l'orchestre de lycéens. « Au bout de trois mois, Arin a fait énormément de progrès », souligne Muriel Bonneau.

Quant à Alessandro, 17 ans et Romain lui aussi, il est venu renforcer une culture linguistique bien étoffée. Outre sa langue natale, il pratique en effet l'anglais, le grec et le latin, et parle un français déjà correct. Bien intégré, il profite de son séjour, en bon Italien, pour assouvir sa passion du football au sein de La Séguinière.

Inciter à partir

Pour le directeur Daniel Chevalier, le projet devient réalité. « Le lycée s'ouvre pour la première année à l'international, en accueillant des jeunes étrangers scolarisés, qui veulent étudier en France, souligne-t-il. Notre objectif est de permettre aux lycéens longeronnais de s'ouvrir sur le monde en accueillant, mais aussi avec pour perspective de vivre la même expérience. »

Muriel Bonneau conclut en espérant aussi voir le dispositif fonctionner dans les deux sens. « Les séjours à l'étranger ne sont pas forcément aussi longs. Nous pouvons proposer un stage d'une semaine à Salamanque, en Espagne, pour des élèves de seconde.»

------------------------------------------------------------------------------------------

Ouest France 20/12/2017

« Le lycée a reçu une récompense la semaine dernière par le comité départemental olympique et sportif, grâce aux bons résultats des pongistes l'an passé », explique Antoine Cherbonier, professeur d'EPS, responsable de l'option tennis de table du lycée Champblanc.

Tous les ans, le comité départemental olympique et sportif du Maine-et-Loire organise une soirée des Champions. L'objectif de ce moment est de récompenser les sportifs du département qui ont brillé sur la scène nationale.

Le lycée Champblanc faisait partie de la fête puisque les pongistes de l'établissement étaient nommés dans la catégorie Champion de France scolaire pour leurs différents titres remportés lors des championnats nationaux de l'union générale sportive de l'enseignement libre remportés l'an passé. Enzo Marchais et Louis Poirier ont ainsi représenté l'équipe des cadets lors de la soirée et ont reçu un trophée souvenir.

 

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Ouest France 8/12/2017

Le théâtre en classe de lycée avant la scène

La Cie du Menteur volontaire sera à la Loge, à Beaupréau, avec son spectacle Margot. Un comédien est venu au lycée  Champ-Blanc pour en parler.

Le rendez-vous

Margot, d'après Massacre à Paris, de Christopher Marlowe,est la nouvelle création de Laurent Brethome.Une production théâtrale queScènes de Pays dans les Mauges et la Ciedu Menteur volontaire ont souhaité partager, entre autres, avec les adolescents.

« En avant-première du spectacle, qui retrace la nuit de la Saint-Barthélemy, une explication de texte est proposée aux lycéens de La Pommeraye, de Beaupréau et du Longeron », explique Sylvie Ballegeer, chargée des relations publiques à Scènes de Pays.

Une démarche d'ouverture qui a provoqué l'intérêt, au lycée Champ-Blanc du Longeron, de Véronique Brouard, documentaliste, et Stéphanie Faure, enseignante. « C'est en lien avec le programme de terminale », précise telle.

Violence et barbarie

Ainsi, mardi, devant une assemblée de 55 élèves de première STMG et de terminale littéraire, Dominique Delavigne, comédien de la Cie du Menteur volontaire a abordé la pièce, son contenu et les choix artistiques faits pour la scène. Avant d'évoquer, plus généralement, les métiers du spectacle vivant.

Beaucoup gardent en tête La Reine Margot, le film de Patrice Chéreau avec Isabelle Adjani dans le rôle-titre. Une adaptation du roman d'Alexandre Dumas. Au théâtre, Margot garde la trame des guerres de religion autour du mariage de la catholique Marguerite de Valois et du protestant Henri de Navarre, le futur roi Henri IV.

« C'est une approche construite comme un roman policier à connotation amoureuse mais surtout politique, souligne Dominique Delavigne. Avec en toile de fond la lutte pour le pouvoir, où les gentils peuvent devenir méchants, les méchants devenir gentils.»

La difficulté, pour Laurent Brethome etla troupe d'acteurs a été, semble-t-il, de transmettre en direct une violence coutumière à cette époque. « Une pièce écrite seulement 15 ans après le massacre de la Saint-Barthélemy par Christopher Marlowe. Laurent Brethome a dû faire un travail de mise en scène pour en faire une oeuvre cohérente. »

C'est donc dans une histoire agitée que nous convie la Cie du Menteur volontaire, avec sa quinzaine de comédiens. Dans une scénographie à la hauteur, les spectateurs sont les témoins contemporains d'une énigme : « Comment la barbarie naît-elle puis se déploie ? »

La pièce sera jouée à l'intention des lycéens, lors d'une séance spéciale, lundi 11 décembre, à 13 h 45. Le lendemain soir, ce sera pour le grand public.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Ouest France 29/11/2017

À chacun de trouver la bonne formation post-bac

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au lycée Champ-Blanc, l'équipe éducative se mobilise pour proposer aux lycéens la possibilité d'une orientation vers l'enseignement supérieur, ciblée et personnalisée.

L'initiative

Les professeurs de première et terminale ont invité d'anciens élèves à participer, samedi matin, au lycée Champ-Blanc, à un forum sur les formations post-bac, coordonné par Pierre Breton, prof de philosophie.

« Renvoyer l'ascenseur »

Pour les enseignants, « ces désormais étudiants, en évoquant leur parcours, ont la capacité de donner aux lycéens des éléments d'appréciation quant à leur choix d'orientation ».Organisé tous les deux ans, ce rassemblement de compétences et d'expériences vécues s'avère pertinent, si l'on en juge par l'affluence des élèves et parents en quête d'informations.

Un sentiment partagé par Anne, élève de terminale L et Marjolaine, en terminale S : « C'est intéressant d'échanger avec des interlocuteurs qui ne sont pas beaucoup plus âgés que nous. Ça faciliter ainsi notre choix. » Pour l'instant se dessine la perspective d'une classe préparatoireen langue pour Anne, en physique-chimie pour Marjolaine.

Aimé Debelly et Benjamin Barraud, futurs profs d'éducation physique et sportive, actuellement en 4e année, ou encore Erwan Lessard, futur architecte, en 2e année (IUT), parlent de leur motivation et des difficultés que l'on peut rencontrer.

« Nous avons nous aussi bénéficié des avantages de ce forum, profité des conseils de nos aînés, souligne Aimé. Nous sommes contents de pouvoir renvoyer l'ascenseur. Et puis, c'est une occasion de revoir des professeurs et certains camarades de classe. » Six pôles de formation étaient représentés.

Réforme à suivre

Ce forum crée un climat de confiance, jugé nécessaire pour une première réflexion des élèves sur leur avenir. Champ-Blanc se veut ainsi un établissement sensible à l'importance d'une orientation maîtrisée, à l'image du plan étudiantactuellement à l'étude.

« Toute l'équipe éducative se mobilise dans le cadre de cette réforme, explique le directeur Daniel Chevalier. Lundi et mardi, 35 intervenants, représentant toutes les branches professionnelles, ont été accueillis dans l'établissement avec, pour objectif, une connaissance plus approfondie des réalités de l'entreprise et des filières potentielles. »

Deux professeurs principaux seront en place en terminale, dès le mois de décembre. Ils engageront une semaine de réflexion, avant Noël, puis une autre en début d'année, pour partager avec tous les enseignants les premiers fruits de cette orientation choisie.

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Courrier de l'Ouest samedi 18/11/2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Article du Courrier de l'Ouest du 13/11/2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quand le député va à la rencontre des lycéens

Publié le 13/11/2017 dans Ouest France

Denis Masséglia, député de la cinquième circonscription du Maine- et-Loire, ne s'était encore jamais rendu dans un lycée. C'est chose faite à Champ-Blanc.

« C'est la première fois que je rencontre des lycéens ! », lanceDenis Masséglia, député, aux élèves de STMG (sciences et technologies du management et de la gestion) du lycée Champ-Blanc. Le tout en présence, vendredi, de Jacky Quesnel, maire délégué du Longeron, et de Marie-Dominique Colineau, professeur.

Les élèves, loin de bouder leur plaisir, n'ont pas lésiné sur les questions. Un échange qui, grâce à la spontanéité de l'élu, s'est avéré des plus instructifs.

« J'ai voté blanc »

Et l'interrogation qui taraudait tous les esprits ne s'est pas faite attendre : au fond, qu'est-ce qui a motivé l'engagement politique du député ? « Ingénieur investi dans ma profession, je n'étais pas vraiment intéressé par la politique, répond, sans ambages,Denis Masséglia. En 2007 et 2012, aucun profil ne me convenait. J'ai voté blanc. Le vent nouveau qui a soufflé en 2017 m'a laissé penser que je pouvais être utile. »

Et ça fait quoi d'être élu ? Quel sentiment éprouve-t-on ? « Émotion et fierté bien sûr ! Mais aussi un brin d'inquiétude quant à ma capacité de répondre aux souhaits de mes électeurs et d'améliorer leur quotidien. »

Du côté des élèves, ça continue de plus belle. En un heure trente, ils auront posé pas moins de 25 questions. Ils veulent tout savoir, tout comprendre. Comme pour se mettre à la place du député. Ils passent sa vie d'élu à la moulinette. « Député est vrai métier, une vie professionnelle à plein-temps ! La charge de travail est, quelques fois, de plus de 100 heures par semaine. Mais c'est le temps nécessaire pour défendre ses idées. »

Ouest France le 17/10/2017

Les lycéennes ont choyé les aînés pour leur déjeuner

Dimanche, à la salle des loisirs, la municipalité du Longeron avait invité les aînés pour le traditionnel repas annuel. Ils furent ainsi un peu plus d'une centaine à venir écouter le maire délégué, Jacky Quesnel, informer sur les différents travaux et projets de la commune, notamment le premier coup de pelle de la maison de retraite prévu en fin d'année.

Ce déjeuner étant servi par la jeunesse locale, des lycéennes de Champ-Blanc étaient cette année préposées à son bon déroulement, entre assiettes et chansons. L'occasion, grâce à la générosité des anciens, de gagner quelques sous pour financer un prochain voyage d'étude.

Article du Courrier de l'Ouest du 16 septembre 2017

Article Ouest France du 19 septembre 2017