En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Espace pédagogique d'établissement

2nde PFEG : visite de Defontaine

2nde PFEG : visite de Defontaine (La Bruffière)

Par admin lycee-champblanc, publié le vendredi 25 avril 2014 13:44 - Mis à jour le vendredi 25 avril 2014 13:50

Defontaine : une entreprise pérenne

Le jeudi 10 avril 2014, les élèves de seconde PFEG du lycée Champ Blanc, sont allés découvrir une entreprise dynamique et en évolution constante : l’entreprise Defontaine. Quelles sont les origines de cette entreprise ? Quelles évolutions a-t-elle vécues depuis ses débuts?

 

Créer en 1946, les frères Defontaine ont développé un commerce de qualité. Tout a commencé par l'industrie automobile avec les couronnes de démarreurs.  Defontaine a continué son évolution en introduisant  l’industrie des couronnes d’orientation (couronnes à billes ou à galets)  utilisées dans des secteurs industriels très variés comme l’éolien, puis le domaine de l’aéronautique utilisant des matériaux   plus rares et plus couteux, comme le titane.  Des  clients comme Peugeot, Renault, BMW, Airbus, Porsche,  Ferrari … font la renommée de l’entreprise Defontaine. Elle comprend 812 employés (exerçant des métiers  tels que forgerons, usineurs sur commande numérique, ajusteur - monteur et maintenance) sur la Bruffière.

Une visite enrichissante:

Tout d’abord les élèves ont été surpris de voir qu’un équipement était nécessaire pour partir à la découverte de la production (Protection de chaussures et lunettes pour assurer une meilleure sécurité). La visite a débuté par une présentation de l’entreprise par Mme Coutolleau, les élèves ont alors pris connaissance des aspects essentiels comme l’origine de l’entreprise et son évolution qui a conduit celle-ci à la mondialisation. En effet l’entreprise Defontaine est présente en France sur le site de la Bruffière mais aussi en Espagne, Tunisie, en Chine. Ensuite visite des bâtiments de production et découverte du processus de fabrication des couronnes. Tout commence par une barre d’acier  brut qui est alors tournée pour donner la forme d’une couronne, celle-ci est ensuite soudée pour la rendre solide. Puis, la couronne subit un polissage pour lui donner un aspect argenté et brillant. Pour finir des formes différentes (fentes, trous …) sont percées dans celle-ci selon les divers usages.

Malgré la période de crise l’entreprise Defontaine ne parvient pas à recruter des tourneurs fraiseurs, pour cause le métier n’est plus enseigné aux nouvelles générations.

 

Laura D et Alice B, Seconde 5.

 

Madame Coutolleau (responsable formation) présente l’entreprise avant la visite

 

 

 

 

 

 

 

 

Defontaine : un savoir faire

Le 10 Avril 2014, les secondes de PFEG sont allés visiter l’entreprise Defontaine concepteur et producteur de couronnes pour l’éolien, pour l’automobile et l’aéronautique,  et reconnu mondialement.

Crée en 1946, l’entreprise Defontaine se situe à la Bruffière, en Vendée. Cette entreprise a débuté en faisant des couronnes de démarreur pour l’automobile (Renault, Peugeot, BMW pour les plus connus, Porsche et Ferrari pour les plus prestigieux), puis la production s’est étendue vers le marché du poids lourd. (IVECO, MAN, RVI, SCANIA…) Ils se sont ensuite dirigés vers l’éolien et l’aéronautique. Pour produire ces différentes couronnes, pour des applications industrielles très diversifiées,  il y a 1000 salariés dont 812 sur la Bruffière et 4 sites de production situés en Chine, Espagne et Tunisie.

Le savoir faire et la qualité reconnue de Defontaine sont des atouts majeurs dans les négociations commerciales  mais des concurrents toujours plus nombreux et lointains géographiquement nous amènent à une vigilance permanente sur nos couts et nos prix.    

Malgré la crise majeure d’emplois français depuis 2008, l’entreprise recherche actuellement des profils dans les métiers plus spécifiques comme le tournage et le fraisage, métiers qui, malheureusement, ont été délaissés pour des métiers plus tertiaires.

Clément C et Tom C

 

Le groupe d’élèves avec les guides de la visite

Pièces jointes
Aucune pièce jointe